Syma X5SW : on en a pour son argent

0
6

Sans même commenter son apparence particulièrement trompeuse, on ne peut s’empêcher de penser au phantom 4 pro lorsque l’on voit pour la première fois le Syma X5SW.

Comme lorsque vous essayiez de copier vos voisins pendant un contrôle de math en 4ème et que son raisonnement n’avait plus aucun sens une fois sur votre feuille. Sans parler du nom racoleur utilisé, faisant évidemment référence à la caméra DJI X5S de DJI ; côté qualité d’image on est quand même pas au même niveau.

Achetez sur amazon, la livraison est gratuite et je prends une com

Mais le Syma X5SW n’a pas la prétention de taper dans la clientèle de DJI. A 40 euros sur Amazon, il faudrait vraiment être stupide pour penser une seule seconde qu’on aura un drone aussi performant dans les airs et en vidéo.

Mais que vaut vraiment cette petite machine, somme toute bien sympathique quand on regarde ses caractéristiques de plus près et son prix attractif ?

Points forts

Pas si naze pour ce prix et difficile de trouver mieux

Permet d’apprendre le vrai pilotage

Disponible immédiatement via amazon prime

Retour FPV et application IOS ou Android

Très solide malgré les apparences

Points Faible

Autonomie médiocre

Qualité d’image limitée

Pas de stabilisation

Portée de 50 mètres seulement

Achetez sur amazon, la livraison est gratuite et je prends une com

Un drone plutôt résistant

Composé d’un plastique dur égal à celui qui recouvre les drones DJI, le Syma X5SW nous donne à vue d’oeil l’impression d’avoir été fini à la pisse. On est plus proche des finitions d’un jouet que d’un véritable drone. En soi, et nous le verrons plus tard dans ce test, vu les performances, on ne risque pas d’aller bien loin, ni de le couler en haute mer. Le plus important reste qu’il puisse survivre jusqu’au Noël prochain. Entre ses protèges hélices et sa légèreté absolue du à une finition bas de gamme, le Syma X5SW est paradoxalement un drone tank, capable d’encaisser les chocs d’un gosse insupportable.

Une autonomie qui n’étonne pas

Ses 500 mAh 3.7 V sont ridiculement faibles comparés à la taille et au poids du drone. Le constructeur observe de 6 à 8 minutes d’autonomie, on se demande comment une fois en condition réelle. Peut-être en le portant à la main, mais dans la pratique, ne compter pas plus de 3-4 minutes, sans compter sur la détérioration rapide de ce type de batterie.

Bonne nouvelle, on peut se fournir un kit avec 4 batteries supplémentaire pour 15 euros en plus du prix original, ce qui semble être un bon deal et indispensable pour la survie du Syma X5SW dans le temps.

Vidéo/Photo : retour à l’âge de pierre

Bien qu’il ne s’agisse que d’une caméra FPV, c’est l’hôpital qui se fout de la charité quand on connait l’origine du nom du Syma X5SW. Avec 0.3 Millions de pixels, on pourra à la limite imprimer une image de la taille d’une carte de visite. Qu’à cela ne tienne !

Je tire tout de même un grand coup de chapeau à ces types qui ont construit ce drone, car ils ont été capables de produire une application avec retour en temps réel et un enregistrement sur carte micro SD. Question portée, on ne peut pas espérer plus de 50 mètres mais les modes de vols et autres loopings vous permettent de passer le temps. On oublie très vite cette limitation de portée.

Qualité de vol

Le X5SW n’est équipé d’aucune aide électronique quelle qu’elle soit. Le drone tient quand même la route en l’air (figure de style) et nécessite une modification manuelle constante de la trajectoire pour le maintenir en stationnaire. Il faut dire que ces petits moteurs à balais et une batterie 1S ne l’aide pas beaucoup. Mais contrairement à des modèles livrés sans radiocommande, celui-ci a le mérite d’être maniable via les sticks qui sont beaucoup plus réactifs que lorsqu’on utilise les commandes sur smartphone.

Je trouve, à titre personnel, que c’est la meilleure façon d’apprendre à ce servir d’un drone. Beaucoup plus stimulant et éducatif qu’un drone DJI qui vole presque tout seul. En bref, l’idéal pour débuter et apprendre les subtilités d’un pilotage professionnel.

En extérieur, compte tenu du poids du Syma X5SW, on est très vite mis à contribution avec les perturbations météo. Quoiqu’un simple éternuement en intérieur suffise à le faire changer de cap.

En conclusion : faut-il l’acheter ?

Que vous ayez déjà un drone à 800 euros ou que vous souhaitiez faire un cadeau sympa, ce drone n’a pas grand chose à se reprocher vu son prix. D’une certaine façon, vous n’aurez rien à vous reprocher si vous le crachez dans un mur au bout de 2 semaines.

Idéal pour s’initier aux joies du FPV ou pilotage pur, le Syma X5SW est un best seller d’Amazon et on comprend bien pourquoi. Vous recherchez une première machine abordable, alors foncez, il sera dur de faire mieux à ce tarif.

Achetez sur amazon, la livraison est gratuite et je prends une com

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here