Quel appareil photo choisir ? Le guide ultime

0
120

Choisir son appareil photo est un tâche des plus pénibles et peu se terminer par une décision que l’on regrettera à chaque prise de vue. Des centaines de références et des variations de prix subtiles, bref, il est parfois dur de justifier ses choix. Pourtant, il existe une liste de critères objectifs sur lesquels on peut juger la qualité et la valeur d’un appareil photo numérique.

Les appareils photos par budgets ?

Nous en parlons souvent sur Droneo mais il est obligatoire de savoir fixer son budget et des limites à ne pas dépasser. Car on a très vite fait de se laisser aller et de finir sur un objet dont la valeur multiplie par deux votre budget initial.

Le piège de l’appareil photo bas de gamme

Selon les résultats et les raisons qui vous poussent à acheter un appareil photo, l’intérêt sera moindre. Effectivement, les smartphones ont fait un grand pas en avant cette décennie, à tel point qu’un appareil photo d’entrée de gamme sera à coup sûr moins performant qu’un smartphone dernière génération. Morale de l’histoire, si vous avez déjà un Iphone X ou P20 Pro ou autre Google Pixel 2, faites très attention avant de dépenser de l’argent, car vous pourriez être déçu du résultat.

Test du Huawei P20 pro

Estimation des catégories d’appareils par budgets

Nous utiliserons des fourchettes moyennes de prix neuf conseillé pour être le plus précis possible. Il y a toujours des exceptions mais ce sont les prix que vous retrouverez dans majorité des cas pour les appareils photos numériques dans le commerce.

En fin de compte, vous pouvez constater que choisir une catégorie ne détermine en rien le prix et la qualité finale des photos que vous réaliserez. Mais plutôt la forme et compacité de l’appareil selon votre utilisation.

Appareil compact : de 100 à 800 euros

compact sony rx100

Les compacts sont des appareils de taille réduite qui rentrent généralement dans une poche et qui disposent de capteurs allant de 1/2.3 pouces à 1 pouces. En fonction de leur prix, la qualité de optiques et le traitement numérique des images varient énormément. Ces appareils ne valent pas vraiment la peine en entrée de gamme (modèle 1/2.3 surtout) puisque les smartphones récents sont souvent meilleurs. En ce qui concerne les objectifs, ils sont toujours fixes, assez polyvalents car ils ne peuvent pas être changés mais finalement moins bons qu’une optique fixe.

Appareil Bridge : de 200 à 2000 euros

bridge nikon

Le bridge avait été légèrement laissés de côté ces dernières années, notamment avec l’évolution des compacts et hybrides jugés plus intéressants. Comme leur nom l’indique en anglais, ils constituent un juste milieu entre les Hybrides et Compacts. On a pu voir un retour en force ces 3 dernières années avec des modèles équipés de zoom monstrueux dépassant les 1000 mm. La plupart des fabricants ont d’ailleurs joué la carte du méga zoom pour attirer des nouveaux clients et renouveler l’intérêt du consommateur pour cette catégorie orpheline. Leurs tarifs sont assez intéressants, notamment en haut de gamme car ils peuvent être utilisés en complément d’un hybride Panasonic par exemple sans noter une énorme différence en vidéo 4k. Comme pour les compacts, les objectifs ne sont pas interchangeables et d’une qualité nettement inférieure aux hybrides bien que leur polyvalence soit remarquable.

Appareil Hybride mirroless : de 400 à 3000 euros

hybride a7r

Les appareils photo Hybride ne disposent pas de miroirs comme les reflex qui permettent d’avoir un retour réel dans le viseur. En contrepartie, les Hybrides utilisent un viseur électronique mais gagnent en poids et en taille de façon considérable. La majorité des fabricants proposent des capteurs micro 4/3 Panasonic et Olympus et peuvent aller jusqu’au plein format 35 mm, une spécialité du géant Sony. A la différence du compact, l’hybride dispose d’un système d’objectifs interchangeables et par conséquent plus évolutif.

Appareil reflex : de 200 à 5000 euros

reflex dslr canon 5d

Pour finir, la catégorie la plus connue chez les amateurs comme les professionnels, les Reflexs sont équipés de capteurs assez grands comparés à la moyenne des hybrides et compacts. Soit APS-C ou plein format (35mm). Cela leur donne un léger avantage (à tarif égal) en faible luminosité. De plus, le reflex est le type d’appareil le plus répandu à l’heure actuel, on trouve beaucoup d’occasions et les prix des objectifs sont bien plus compétitifs comparé aux hybrides.  Autrement dit, les reflex représentent pour moi la solution la plus attractive à l’heure actuelle pour un amateur avancé (rapport qualité/prix) bien que le poids de ces modèles soit plus élevé. Si vous devez porter un reflex autour du cou toute la journée, vous comprendrez de quoi je veux parler.

Un point sur les capteurs : quelle différence ?

taille de capteurs apn

Dans l’éventualité où vous ayez choisi de vous orienter sur un modèle compact, vous devez également penser à vos conditions d’utilisation avant de faire un choix définitif. Comme vous pouvez le voir, la différence en terme de taille entre un capteur de smartphone et un reflex haut de gamme n’est pas négligeable.

Mais en quoi la taille d’un capteur influence-t-elle sur le résultat de la photo ?

La taille du capteur joue un rôle essentiel dans le style de photo ou vidéo que vous souhaitez réaliser. Avec un objectif équivalents, deux capteurs de tailles différentes et ayant le même nombre de pixels ne se comportent pas du tout de la même façon.

Pour illustrer cet exemple, prenons deux caméras de 20 millions de pixels, un objectif 50mm f1,8 mais dont les capteurs différent : un dispose d’un micro 4/3 et l’autre d’un full frame.

Le plus gros défi des fabricants aujourd’hui réside dans la capacité des appareils à saisir des photos de qualité en basse luminosité. Les compacts et hybrides n’ont jamais pu rivaliser avec les plein formats, c’est pourquoi les professionnels les privilégient toujours.

1.“Plus le capteur est petit, plus la profondeur de champ augmente” 

La profondeur de champ est la zone de netteté d’une photo. Il sera plus simple d’obtenir un effet de flou en arrière plan sur un plein format que sur un micro 4/3. Cette différence est très visible à ouverture et distance focale équivalentes. En revanche, si votre objectif est de réaliser des vidéos reportage, un micro 4/3 sera plus simple à utiliser car il nécessite moins de travail de focalisation sur ses sujets. En effet, utiliser un plein format et avoir des résultats nets et précis peut s’avérer très compliqué à grande ouverture.

2.“Les capteurs plus grands sont plus performants en basse luminosité”

Deuxièmement, les grands capteurs sont réputés en photo et vidéo pour être bien plus performants en basse lumière que ses rivaux. Car avec le même nombre de pixels, un capteur full frame captera plus d’information qu’un capteur micro 4/3 dont les photosites sont plus petits. Cela se traduit donc à l’avantage du full frame, qui aura une plage dynamique plus élevée, des contrastes de meilleure qualité et un plasticité inégalable en post-production. Résultat des courses, les full frame sont certes plus dur à maîtriser mais plus passe partout, car il offre une plage d’utilisation complète, du plein soleil à la pénombre.

3.“Plus le capteur est grand, plus les objectifs sont gros, lourds et chers”

Pour pouvoir recouvrir l’entièreté d’un capteur plein format, il faut une optique plus large et donc plus lourde que sur un équivalent micro 4/3. D’où cet éternel débat entre micro 4/3 et full frame, l’un favorise la mobilité, l’autre la qualité.

4. “Il n’y a pas de lien entre nombre de pixels et qualité d’image”

Le nombre de pixel n’est pas un point déterminant pour la qualité finale d’une photo bien qu’il y contribue. Puisque la qualité dépend aussi de la capacité pour un capteur de recevoir de la lumière. En plein jour, un petit capteur avec beaucoup de pixel fera l’affaire. En revanche, lorsque l’on prend des photos en intérieur, un grand capteur avec une faible densité de pixels restituera nettement moins de bruit et une dynamique bien plus élevée.

comparatifs capteurs

Comparatif explicite www.naturepixel.com, les photosites sont plus grands sur le 5D que le 40D.

L’objectif pour les constructeurs est donc de parvenir à un rapport pixel/taille de capteur cohérent pour toutes les utilisations. C’est pourquoi les capteurs micro 4/3 ne dépassent jamais les 20 millions de pixels au risque de fournir de pauvres résultats en basse lumière. Et inversement, les full frame peuvent se permettre d’aller jusqu’à 50 millions avec des dynamiques équivalentes au micro 4/3. Les caméras de cinéma ont besoin de dynamiques très élevés pour pouvoir filmer dans toutes les conditions. La quantité de pixel gravite autour des 8 millions avec des capteurs très grands (full frame ou super 35mm).

Privilégier des optiques fixes de qualité à un appareil cher

C’est le premier constat que l’on fait et qui est une grosse erreur de débutant. Il s’agit de concentrer son investissement sur un très bon appareil au détriment des optiques. On bénéficie de caractéristiques alléchantes (4k-240 fps, plage iso améliorée, etc..) en se disant qu’on investira plus tard dans des objectifs quand nos moyens nous le permettront. Cette argumentation n’a de sens que si vous cherchez un boitier polyvalent qui puisse être aussi bon en photo qu’en vidéo. Cependant, si seule la photo vous intéresse, les boîtiers dernière génération ne sont pas bien plus performants et les prix peuvent être multiplié par deux.

choisir de bon objectifs

Sigma Art 35mm f1,4, un objectif polyvalent à un prix intéressant, reconnu chez les professionnels de la photographie

Au contraire, en favorisant des optiques de qualités avec un boitier moyen, vous élargissez vos possibilités tout en pouvant changer de boitier par la suite. Lorsque vous dépensez 2000 euros dans un appareil hybride ou reflex, les optiques coûtent souvent plus cher que l’appareil en lui même. Le temps d’avoir les moyens vous risquez de voir le prix de votre boitier chuter, le turnover étant énorme sur ce genre de produit électroniques. Les optiques fixes gardent assez bien leur valeur dans le temps et sont excellentes. Je parle notamment de la gamme Sigma Art 24mm, 35mm, 50mm qui sont très recherchés même d’occasion.

Par exemple, au lieu d’acheter un boitier 5DMark IV à 3000 euros et un optique entrée de gamme à 500 euros, considérez plutôt un boitier 5DMark II d’occasion (environ 500 euros ) avec plusieurs optiques de bonne facture (exemple série L de chez canon).

Savoir faire des sacrifices

Pour choisir un bon appareil à un bon prix il faut avant tout savoir faire des sacrifices et distinguer l’utile de l’indispensable. Nombreux seront les fabricants à mettre en avant des nouvelles fonctionnalités pour vous inciter à acheter un appareil récent. Néanmoins, on remarque qu’en l’espace de 4 ans, les évolutions techniques sont minimes voire inexistantes. Concentrez-vous sur l’essentiel qui vous donnera des rendus de qualité, taille du capteur, performance basse lumière, piqué des objectifs.

En vous focalisant sur des détails comme la définition 4k de la vidéo ou une application mobile inutile, vous avez très vite fait de tomber dans le panneau de l’argumentation commerciale. Rappelez-vous que vous cherchez en premier lieu un appareil capable de réaliser de belle photos.

Le bon tuyau de droneo

Droneo vous livre ses secrets de fabrication et le matériel utilisé pour les reviews. Nous avons réalisés un article très semblable à celui ci dans le fond, qui expliquait comment donner un look pro à ses photos. L’appareil qui est utilisé illustre parfaitement les propos précédents, il s’agit là d’un Sony A7R de première génération. Touché à 600 euros d’occasion et en parfait état, cet appareil hybride plein format de 36 millions de pixels est certainement le meilleur que l’on puisse trouver en rapport qualité/prix. Ajouté à une optique Sigma Art 24mm f1,4 fixe à 400 euros d’occasion, les résultats sont saisissants et très détaillés. Le tout pour 1000 euros, je doute fortement que l’on puisse trouver mieux à l’heure qu’il est en terme de dynamique et précision pour ce prix symbolique. A titre de comparaison, pour 1000 euros neuf on aurait à peine de quoi s’acheter un boitier APS-C de bonne qualité.

Donner un look pro à ses photos : tuto

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here