Pourquoi le GH5s est moins utile que le GH5

0
26

Nombreuses sont les personnes à regretter l’achat du GH5 depuis la sortie du GH5s. En effet, beaucoup pensent le GH5S comme une évolution du GH5, alors qu’il n’est qu’une variante destinée à une toute autre utilisation.

Si le GH5s est devenu dernièrement l’hybride micro 4/3 le plus cher de toute l’histoire, c’est bien parce qu’il ne concerne qu’une petite élite de cinéastes, prête à débourser 2400 euros pour une caméra professionnelle ridiculement petite.

Pour tout dire, la première caractéristique qui nous tape dans l’œil, et certainement une solution au plus gros défaut des appareils hybrides Panasonic micro 4/3. Ceux qui connaissent bien ces appareils et ont déjà pu travailler avec, s’accordent à dire que leurs performances en basse lumière sont trop justes. Or, depuis la première génération, les améliorations en la matière ont été très limitées. On évoquait alors l’idée d’un capteur plus grand pour le GH5, bien que le capteur micro 4/3 de la lignée GH soit tout un symbole. Changer de capteur n’aurait pas été très bien vu, pour tous ceux qui auraient investi dans des objectifs micro 4/3, qu’ils comptaient réutiliser sur le GH5. Cela aurait impliqué aussi l’achat de nouveau objectif à monture full frame. Pourtant, Panasonic n’en produit pas encore.

Voir tableau comparatif GH5 vs GH5S

Panasonic, objectif full-frame d’ici 2019

Mais la sortie prochaine des Panasonic S1 et S1r devrait donc définitivement résoudre l’éternel problème de Panasonic face à Sony. Cela n’empêchera pas à la gamme GH de continuer son chemin, le micro 4/3 conserve toujours de nombreux avantages par rapport au full frame : dont une profondeur de champ plus grande à ouverture équivalente et donc un auto-focus plus facilement opérable.

Nouveau capteur micro 4/3

Nouveau et pas si nouveau en même temps, le GH5s est équipé d’une version customisée couverte de seulement 10,2 millions de pixels. On comprend dès lors qu’il ne sera pas très utile en photographie, contrairement au GH5 qui lui est un appareil polyvalent.

Là où la véritable différence frappe entre les deux modèles, c’est le capacité pas étonnante du GH5s a monter jusqu’à 204 800 ISO. Pour rappel, le GH5 ne dépasse pas les 12 800 ISO, soit 3 stops en moins. Le grain visible est logiquement moins prononcé sur le GH5S.

Par ailleurs, le GH5s s’offre un tout nouveau mode d’enregistrement Cinéma 4k 60 fps (8 bits seulement) et des ralentis en Full HD jusqu’à 240 FPS.

Autre régression pour le GH5 qui a fait polémique pendant un certain temps, l’absence de l’IBIS, un système de stabilisation du capteur très performant utilisé sur le GH5. En retard sur ses concurrents Sony A7, on souhaitait tous retrouver cette extra stabilisation sur les futurs modèles de la gamme GH. Panasonic a décrété que les utilisateurs du GH5s n’en voudrait pas, afin d’avoir un contrôle complet sur la stabilisation. En effet, l’IBIS a pour effet de faire constamment flotter le capteur et peut interférer lorsqu’il est utilisé avec une stabilisation mécanique. Même s’il est possible de désactiver l’IBIS sur le GH5, le capteur n’est jamais complètement fixe. Au contraire, il flotte en permanence ce qui n’arrange pas vraiment les choses.

Le nouveau capteur Starvic IMX294CJK quant à lui n’est pas équipé de L’IBIS pour pouvoir permettre un contrôle complet de l’image, à la manière des véritables caméras de cinéma. Paradoxalement, Panasonic reconnait également qu’il n’y avait plus la place nécessaire dans le boitier pour l’ajouter, compte tenu de la dimension supérieure de ce nouveau capteur. Moins surprenant, Panasonic aurait fini par craquer comme Nikon et se serait en fait fourni chez Sony pour un obtenir rapidement un capteur de 21,63 cm de diagonal, de quoi modifier le crop factor de 2 à 1.8.

Même si le GH5 apporte une grosse amélioration par rapport à son prédécesseur GH4 en basse lumière, le GH5S va bien au-delà de la limite critique des 12800 ISO du GH5.

Le client modèle du GH5S

Le client modèle serait un réalisateur ou vidéaste pro qui cherche une solution mobile, polyvalente en vidéo et accessible financièrement. Le GH5s est toujours moins cher que sa concurrence à performance équivalente et affiche l’argument autoritaire de la taille.

GH5S, un modèle contradictoire avec l’esprit GH

Malgré tous les points positifs du GH5s, on peut se demander s’il saura trouver sa niche. Panasonic a certes fondé son succès sur la qualité vidéo de ses appareils. D’ailleurs, je doute que beaucoup de gens utilisent un GH5 pour faire de la photographie sérieusement. Ceci étant dit, il n’est pas étonnant de voir Panasonic spécialiser son offre. On peut se demander si ses clients ne préféreront pas directement s’orienter vers des caméras de cinéma compactes comme celles de blackmagic.

Dans tous les cas, ce genre d’appareil et les utilisateurs ciblés ne sont plus à une centaine de grammes près, lorsque l’on sait tous les accessoires avec lesquels les réalisateurs sont amenés à travailler (follow focus, stabilisateur, grues, ….). Le choix d’un GH5s sera donc lié à l’aspect affectif pour l’environnement de la marque Japonnaise et se clients de longues date, ayant évolué avec les GH et souhaitant un contrôle complet de l’image.

Pour qui le GH5s est une grosse erreur

Les utilisateurs qui ont recours à toutes les fonctionnalités du GH5 auront de forte chance de ne pas apprécier le GH5s. En marge de ses performances en basse lumière, le GH5s a du faire une croix sur quelques caractéristiques fondamentales pour un amateur. A commencer par la stabilisation du capteur, puis sur les 10 millions de pixels en moins, qui nous font presque oublier que nous avons un appareil photo dans les mains.

GH5 vs GH5s : deux appareils complémentaires

Enfin de compte, il faut plutôt voir ces deux appareils hybrides comme deux outils complémentaires. Les deux feront une paire redoutable et couvrent beaucoup de situations face auxquelles le GH5 serait trop limité. Les deux profitent toujours de la même monture, ce qui n’empêche pas la compatibilité des objectifs. D’où l’intérêt pour Panasonic de conserver son capteur micro 4/3.

Caractéristiques

Panasonic Lumix GH5

Panasonic Lumix GH5S

Capteur 20.3 Megapixels

Micro 4/3
Capteur Live MOS
10.2 Megapixels
Ratios / Multi-aspect

Micro 4/3
Capteur Live MOS
Focus Autofocus à détection de contraste
avec technologie DFD
Autofocus à détection de contraste
avec technologie DFD
ISO ISO 200-25,600 (Etendu) ISO 160-51,200
ISO 80- 204,800 (Etendu)
Dual Native ISO
Rafale 12-Bit: 12 ips (AF-S), 9 ips (AF-C)
14-Bit: 11 ips (AF-S), 7 ips (AF-C)

12-Bit: 12 ips (AF-S), 8 ips (AF-C)

Stabilisation Oui intégrée, Dual IS 2
(stabilisation capteur 5 axes
+ optique 2 axes en simultané)
Aucun
Vidéo Cinema 4K: 24p (4:2:2 10-bit)
4K: 60p/50p (4:2:0 8-bit)
30p/25p/24p (4:2:2 10-bit)
Cinema 4K: 60p/50p (4:2:0 8-bit),
30p/25p/24p (4:2:2 10-bit)
4K: 60p/50p (4:2:0 8-bit),
30p/25p/24p (4:2:2 10-bit)
Frame rate 4K: Max. 60 im/s
FHD: Max. 180 im/s
Cinema 4K & 4K: Max. 60 IM/s
FHD: Max. 240 im/s
V-Log Optionnel Pré-installé
Écran 3,2″/ 1,620k points
LCD TFT tactile et orientable / Technologie RGBW
3,2″/ 1,620k points
LCD TFT tactile et orientable/ Technologie RGBW
Viseur Viseur Électronique OLED (3680K-points)
Grossissement 0.76x (équiv 35mm)
Viseur Électronique OLED (3680K-points)
Grossissement 0.76x (équiv 35mm)
Connectique
Monitoring HDMI

Entrée micro externe et casque 3.5mm
Entrée télécommande 2.5mm
Wi-Fi, USB-C, Bluetooth® v4.2 (Bluetooth Low Energy (BLE))

Time Code Mode Rec Run/Free Run

Monitoring HDMI
Entrée micro externe et casque 3.5mm

Entrée télécommande 2.5mm
Wi-Fi, USB-C, Bluetooth® v4.2 (Bluetooth Low Energy (BLE))
Stockage Double Slot SD compatible UHS-II Double Slot SD compatible UHS-II
Poids 725 grammes 660 grammes

 

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here