Panasonic GH6 : futur full frame ?

0
13

La sortie du GH5 suivie du GH5S a suscité beaucoup d’émois. Grosse déception d’un côté pour les cinéastes amateurs à la recherche d’une caméra polyvalent capable de filmer dans des conditions lumineuses difficiles. Moins pour la clientèle historique de Panasonic qui a reconnait tout l’intérêt d’un capteur micro 4/3 et souhaite conserver son lot d’objectifs.

Mais qu’en sera-t-il du futur GH6 ?

Le micro 4/3 l’avenir du cinéma amateur

Contrairement aux rumeurs, le micro 4/3 a tout d’un challenger pour le full frame. D’une part avec l’amélioration des algorithmes, capables de réduire drastiquement le bruit généré par une montée en ISO. Puis grâce à la multiplication des versions, certes plus spécialisées encore, à l’image du dernier GH5S, un appareil qui sacralise et redonne des couleurs aux micro 4/3.

Le micro 4/3 dispose surtout d’un avantage notable en matière de focalisation, puisque la profondeur de champs est moins prononcée à ouverture équivalente sur ces capteurs. A la différence du full frame, certes plus efficace en basse lumière mais moins évident

Des optiques inexistantes

Le changement de capteur entraînerait un renouvellement complet du parc d’objectif Panasonic, qui ne comporte actuellement aucun modèle Full Frame.

D’autres perspectives pour Panasonic

La sortie programmé d’une nouvelle gamme S remet donc définitivement en doute la présence d’un capteur full frame sur le GH6. En revanche, il n’est pas inenvisageable de retrouve un capteur proche de celui utilisé sur le GH5s, légèrement plus large et dont le crop factor de 1.8 permettrait de se rapprocher du format APS-C.

Quoi de neuf sur le GH6 ?

Comme l’amélioration constante de la gamme GH pourrait le laisser deviner, il est peu probable que la 8k soit au rendez-vous pour le GH6. D’un GH3 1080 au GH4 4k au GH5 6k, l’évolution logique voudrait d’un GH6 8k. Or, pour se faire, un tel appareil devrait être équipé d’un capteur d’au moins 36 millions de pixels, dans le cas d’une définition de 8192 × 4320. On imagine donc à quel point la 8k pose problème pour Panasonic et son capteur micro 4/3. La 8k impliquerait un terrible sacrifice en dynamique et basse lumière.

De toute évidence la 8k n’a pas de réel intérêt, à l’heure où la majorité des écrans ne proposent pas encore la 4k. Malgré tout, Panasonic travaille depuis 2013 sur un nouveau type de capteur dit “organique”, qui pourrait résoudre tous les problèmes du CMOS. Non seulement l’ajout du film organique permet d’atteindre une dynamique 14 diaphragmes mais il intègre également un filtre ND qui ne dénature pas les couleurs.

Panasonic annonce enfin la création d’un capteur organique en 2018. Mis à part l’incroyable capacité 8k 60fps, nous n’avons pour le moment aucune information subsidiaire à ce sujet et les chances d’en voir le GH6 équipé très minces.

Pour le reste, il faut s’attendre à des améliorations mineurs, compte tenu du niveau déjà atteint par le GH5. Il est plus plausible que Panasonic travaille la partie software, dont l’intelligence artificielle et autres algorithmes de réduction de bruit au cœur des problématiques photos futures.

A quand peut-on espérer la sortie du GH6 ?

La sortie du GH6 n’est hélas pas pour tout de suite. En se référant au rythme des précédentes version, il faudra attendre au moins 2 ans avant de pouvoir entrevoir le GH6.

La sortie annoncée de la gamme S1 et S1R professionnelle, risque aussi de ralentir le développement du GH6.

[Total : 1    Moyenne : 5/5]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here