Matrice 200 qui es-tu ?

0
80

S’il fallait résumer la gamme Matrice 200 de DJI en une phrase : un quadcopter puissant capable de voler sous la pluie pendant près de 40 minutes et en portant deux caméras.

Bref, le Matrice 200 est un drone unique dans son genre mais dont les applications sont très vastes. Audiovisuel, surveillance, cartographie, inspection thermique, il n’y a en réalité qu’une chose que le Matrice 200 ne peut pas faire. Un café et rivaliser avec l’Inspire 2 en vidéo. Car la Zenmuse X7 n’est pas compatible avec la gamme Matrice 200, ce qui est fort regrettable. Comme lot de consolation, DJI nous permet d’intégrer une X5S, moins performante que la X7 certes, mais dans le haut du panier tout de même de la vidéo aérienne.

Quelles performances ?

Comme nous l’évoquions au début de cet article, le Matrice 200 n’est pas seulement l’incarnation de l’endurance chez DJI, avec son autonomie sans égal de 38 minutes. Puisque une durée de vol aussi longue n’aurait pas de sens si ce dernier n’était pas capable de résister à des conditions extrêmes. Une résistance avérée au vent et une certification IP 43 lui permettant de voler presque n’importe où. Son système de batterie ingénieux leur permet également de monter en température avant usage s’il fait trop froid pour éviter toute défaillance. Si l’une des deux batteries venait à rendre l’âme en vol, une seule suffit pour atterrir sans aucun risque. En plus d’une redondance batterie, l’ensemble des modules clés sont aussi doublés pour garantir la fiabilité du Matrice 200.

Survitaminé et bodybuildé

Avec une charge utile de 2.3 kg, le M200 ouvre la voie à toute une série d’accessoires adaptables sur le dessus ou le dessous de l’appareil. Grâce au développement du programme Payload SDK, n’importe quelle entreprise peut désormais créer des modules pour des applications très précises compatibles avec la monture nacelle propriétaire DJI.

Le M210 : le plus stable et précis du catalogue DJI

La série Matrice 200 est déclinée en 3 versions dont les prix passent du simple au double. Le M200 ne peut embarquer qu’une seule caméra, tandis que le M210 et M210 RTK jusqu’à 2 caméras simultanément.

Il y a bien une raison qui explique que le Matrice 210 RTK coûte presque 2 fois plus cher que le modèle de base. Le RTK est un système de positionnement par balise capable de stabiliser un drone au centimètre près. Lorsque l’on travaille sur des zones sensibles, notamment en inspection, ou à proximité de structures massives, ce système est d’autant plus fiable et précis. En effet, les balises RTK permettent au drone de résister aux interférences électromagnétiques qui peuvent déboussoler un drone à proximité d’une forte masse. En addition des capteurs d’obstacles qui entourent complètement l’appareil, il est presque impossible de crasher un M200, sauf si défaillance électrique.

Le matrice 200 est-il fait pour vous ?

En vente à partir de 6000 euros sans caméra, ce drone ne concernera donc que l’élite des professionnels. Si vous comptez diversifier votre activité, le Matrice 200 est le modèle le plus polyvalent et l’un des seuls de chez DJI a pouvoir embarquer plusieurs caméras. Les caméras thermiques du Type FLIR Zenmuse XT2 sont d’ailleurs uniquement compatibles avec la gammes Matrice 200.

Pour un professionnel qui souhaiterait principalement réaliser une activité de photographie ou de vidéo, le Matrice 200 n’est peut-être pas la meilleure solution, compte tenu de son prix élevé et des ses limitations. En comparaison pour 6000 euros, vous pouvez vous offrir un Inspire 2 équipé de la Zenmuse X7.

[Total : 1    Moyenne : 4/5]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here