La Boosted Board plus est-elle un bon skateboard électrique ?

0
95

L’avantage quand vous disposez d’une longueur d’avance sur vos concurrents et d’une flote marketing décapante, c’est que vous pouvez persuader vos clients que vos produits sont les meilleurs. Grâce à une publicité gratuite réalisée par un certain Casey Neistat, cette planche est devenue en peu de temps la plus connue du web, alors qu’elle n’a rien d’extraordinaire.

C’est un peu l’impression que Boosted Board m’a donné. Ceci étant dit, Boosted, issu d’un projet kickstarter, est l’une des premières entreprises s’étant lancée dans la construction de skateboard électriques. Pour donner un ordre d’idée, les planches électrique avant la boosted board n’était pas du genre très puissantes : on pouvait tout au plus espérer 800w chez Evolve un autre leader dans le domaine. Tout d’abord boosted a bien cerné l’idée et l’utilisation dont rêvait les gens qui cherchaient un skateboard électrique. Chose dont personne ne c’était vraiment préoccupé, le skateboard électrique n’était pas encore un véritable moyen de transport, plus un jouet de qualité médiocre. Non seulement Boosted résout un problème de mobilité en ville avec son skate, mais en plus de ça propose enfin un modèle capable de gérer n’importe quelle situation. A la lumière des côtes monstrueuses que l’on peut trouver à San Fransisco, lieu de conception de la boosted board qui a fortement inspiré cette idée.

DIY ou skateboard électrique prêt à l’emploi : le comparatif

Boosted board, un faux précurseur

Cependant, trêve d’éloge, car Boosted n’a à mon sens rien inventé du tout. Son modèle économique repose avant tout sur un marketing soigné et un look attractif. Effectivement, la boosted est un produit design, plutôt équilibré mais trop cher pour les caractéristiques proposées. A l’époque où Boosted inaugurait sa planche, un nombre incalculable de projets avaient déjà vu le jour et la boosted Board n’est finalement qu’une exploitation commerciale réussie parmi une multitude de projets DIY. Les modélistes et forums d’e-skateboard existaient déjà et présentaient des créations personnelles bien plus performantes. Il se peut même que le créateur de boosted en fasse partie…mais face à des prix de pièce détachées élevés, il est difficile de proposer un produit à moins de 1000 euros et continuer à être rentable. Comme le souligne le prix d’un skateboard DIY de qualité qui dépasse facilement les 1000 euros TTC.

Une nouvelle génération boosted

Boosted a su diversifier son activité pour parvenir à toucher les plus petits budgets. La dernière en date est la boosted mini, équivalente à l’ancienne génération en terme de performance mais bine plus petite. La boosted board plus qui fait l’objet de notre article, est un milieu de gamme passable. La stealth est un haut de gamme acceptable, plus performant mais qui dispose d’exactement les mêmes moteurs que la plus (où est l’arnaque ?) et dont la couleur passe du orange au gris.

boosted board nouvelle géneration

La nouvelle génération est plutôt encourageante et apporte des améliorations grandement nécessaires. Elle complète bien les grosses lacunes de la première version, aujourd’hui quasi risible.

Autonomie de la boosted board plus

L’autonomie est la caractéristique la plus importante à l’heure où le consommateur recherche un moyen de transport. De ce fait, il faut lui proposer une durée d’utilisation suffisamment importante pour effectuer ses trajets quotidiens. Et c’est sur ce point que Boosted a souvent patiné, avec sa première génération qui ne dépassait pas les 10km d’autonomie. Selon le poids du rider, on pouvait même descendre jusqu’à 7km. Il faut savoir qu’il existe des skateboards qui offrent plus de 30 km d’autonomie aujourd’hui, avec des dimensions presque identiques.

Aujourd’hui la boosted board plus atteint difficilement les 20km ce qui est respectable mais pas assez pour un tarif supérieur à 1500 euros. Les prix affichés sur le site ne comprennent pas la TVA, ni les frais de transport.

Puissance et vitesse

Après réflexion, on se demander à quoi peut bien servir l’autonomie d’un skateboard électrique, s’il n’est pas capable de gravir des côtes ou d’atteindre une vitesse raisonnable.

Comme j’en parlais dans l’introduction, boosted était l’un des premiers fabricant à réaliser des skateboards puissants jusqu’à 2000 watt. Cette puissance est suffisante pour prendre presque n’importe quelle montée mais très énergivore. Au final, si la batterie n’est pas capable de suivre, quelques montées suifferont à vider votre batterie.

La dernière génération de boosted board ne dépasse pas le 40km/h, ce qui reste largement suffisant voir trop important dans l’optique de se déplacer en ville. Cependant Boosted reste très approximatif sur la puissance de ces moteurs, et à 2000 watt, il se peut que cela ne soit pas suffisant si vous pesez plus de 100 kg. Il faut compter au moins 3000 watt pour pouvoir se faire plaisir dans toutes les conditions.

La planche en elle-même ?

Il est indéniable que la qualité des planches est excellente. D’ailleurs, ce n’est pas plus choquant que ça en a l’air, car c’est la seule pièce que boosted ne réalise pas dans cette histoire ! Ahah ! En effet, les boosted board sont des fabriquées par Loaded (numéro 1 des longboards dans le monde)une autre entreprise californienne. Les différents modèles sont composés de Bamboo. La version la plus connue est un vanguard très flexible qui offre un confort de conduite unique. Face à une concurrence qui a définitivement tiré un trait sur la flexibilité de ses skateboards pour le remplir de batteries, la boosted est la seule qui conserve la flexibilité de la planche d’origine.

Pour quelle raison il ne faut pas acheter de boosted board plus ?

Pour toutes raisons évoquées jusqu’ici, il y a selon moi beaucoup trop de points négatifs à commencer par le rapport performance/prix. Que ce soit pour l’autonomie et la puissance vous êtes tout de même très limité, comparé à la concurrence qui à tarif égal, propose nettement mieux.

Néanmoins, il faut reconnaître que la boosted board est un bel objet en soi, mais dont l’origine des composants reste assez floue. Enertion, un rival américain a fondé sa réputation sur la transparence de l’origine de ses pièces électroniques qui sont généralement les meilleurs que l’on puisse trouver actuellement. Tout ces éléments nous portent à croire que les boosted board jouent sur l’apparence, ce pourquoi je ne peux définitivement pas vous inciter à en acheter une.

 

[Total : 1    Moyenne : 5/5]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here