Guide d’achat mini drone

0
73

Les drones professionnels ne sont pas à la portée de toutes les bourses. Et pour cause, en vente à des tarifs supérieurs à 1000 euros, le drone est passé en l’espace de quelques années de l’état de jouet à celui de véritable caméra volante.

En marge de ces drones, qui reconaissons restent inaccessibles à une grosse partie d’entre nous, un vivier de petit drones, somme toute très sympathiques, s’est fait une place au sein de cette communauté florissante. En tapant mini drones dans votre moteur de recherche, vous comprendrez à coup sur ce que j’entends par là. Mais nous nous quittez pas tout de suite si vous souhaitez en savoir plus avant d’acheter ; d’où ce guide d’achat pour mini drone.

Le développement des appareils mobiles et dont le plus notable serait celui des smartphones, a fortement encouragé la fabrication des drones. Pas étonnant que l’on retrouve des pièces électroniques équivalentes à l’intérieur du mini drone. Nul doute que l’amélioration des performances et de la taille des batteries a été un élément déclencheur à la commercialisation des drones.

Au premier regard, les petits drones que l’on voit se balader un peu partout désormais, nous semblent être des gadgets amusants. Quand bien même leur apparence nous laisse penser qu’il s’agit d’un produit de consommation, l’habit ne fait pas le moine. Pour ainsi dire, le Mavic Air et Parrot Anafi semblent ridicules pesés en main, comparée à l’impression de qualité qu’ils délivrent en vol et de leur vidéos à l’écran.

Distinguer le mini drone jouet du drone camera

La barrière qui sépare le mini drone professionnel et le véritable drone professionnel est si mince, qu’il est parfois impossible de les distinguer à l’image. Ils filment souvent en 4k, avec des débits aussi élevés que des caméras professionnelles, mais sont surtout appuyés par une stabilisation inégalée et incroyablement fluide. D’ailleurs, les minis drones sont parfois mieux stabilisés que les drones de plus de 2kg comme l’inspire 2, car ils sont bien plus légers.

En revanche, il est beaucoup plus simple de faire la distinction entre le mini drone jouet du mini drone “professionnel”. De toute façon, les minis drones professionnels se comptent sur les doigts de la main. Sous réserve que leur prix excède les 300 euros, à l’image du DJI Spark, vous avez de fortes chance de tomber sur un modèle de qualité supérieure à ce tarif. A moins qu’il ne s’agisse d’un nano racer, dans quel cas on rentre dans une autre catégorie de drone.

Pour autant, si seul le plaisir de piloter un mini drone vous intéresse, il existe plusieurs alternatives pas chers et amusantes pour s’initier.

Il y a 5 ans environ, Parrot avait saisit le problème à bras le corps. Vous rappelez vous de ces petits drones d’intérieur à une centaine d’euros que l’on trouvait à la Fnac ? Ils remplissaient alors leur fonction de cadeau de noël original. Enfin, on ne leur a jamais demandé plus. Puis, comme à l’heure de la mondialisation tout se copie, Parrot a passé un sale quart d’heure, malgré une bonne reconversion par la suite. Effectivement, ce marché du mini drone a rapidement été affecté par des concurrents de tous horizons défiant Parrot avec des prix coup de poing, souvent à moins de 50 euros. Depuis, DJI qui semblait se moquer de ce secteur risible lance le Ryze Tello à 100 euros et vraiment compétitif. Il profite à la fois de la notoriété du géant chinois, d’une expérience inégalée dans le domaine du drone professionnel et de chaines de productions opérationnelles pour inonder le marché.

Ryze Tello – DJI

ryze tello caractéristiques

Le Ryze Tello est un excellent modèle pour débuter, dont le prix est plutôt intéressant en regardant ses caractéristiques de plus près. A la différence de la gamme Mavic, Ryze en collaboration avec DJI nous propose un modèle Ryze des pâquerettes, loin des standards de DJI auxquels nous étions habitués, mais qui fait son job. En contrepartie : pas de radiocommande, pas de stabilisation mécanique, pas de moteurs brushless, une autonomie réduite et des vidéos 720p seulement. Pourtant, le Ryze tello est bien plus performant que ce que l’on pourrait espérer d’un drone à 100 euros. L’absence de radiocommande est compensé par une application mobile très réactive qui permet de contrôler le drone avec un retour vidéo. Cependant, ne vous attendez pas à une portée aussi importante que sur un drone équipé d’un module Wifi. Comptez une vingtaine de mètres tout au plus avec le protocole bluetooth qu’utilise le Ryze Tello. De quoi prendre quelques photos et vidéos. Contrairement à ses concurrents directs, le Tello dispose lui d’une stabilisation d’image numérique. Annoncé pour 13 minutes d’autonomie en vol, ce score est très satisfaisant comparé au Parrot Mambo qui a prix équivalent n’offre que 8 minutes d’autonomie.

Parrot Mambo

parrot mambo

Si Ryze s’est concentré sur la qualité de ses photos/vidéo et de l’autonomie, Parrot n’en a que faire. Et pour cause, son Mambo n’est vraiment pas folichon en la matière : 300p seulement et une autonomie de 8 minutes. Pourtant, ce petit drone dispose de deux fonctions amusantes qui correspondent tout à fait à ce que le consommateur attend d’un petit drone d’intérieur. Puisque deux modules interchangeables des plus étonnants sont livrés avec le Parrot Mambo : un lance bille pour canarder vos amis ou collègues de bureau et une pince pour attraper des objets voire sucrer votre café sans avoir besoin de vous lever. Libre à vous d’imaginer comment utiliser ces outils. Vendu à 109 euros, ce n’est pas donné pour un gadget qui à défaut d’être un bolide, finira certainement sa course au fond d’un tiroir.

Les mini drones sans caméra

Les mini drones sans caméra ont l’avantage de coûter souvent moins chers ou proposent des performances supérieures à tarif équivalent.

Et pourquoi pas ne pas s’orienter vers un nano racer ? Au prix d’un Parrot Mambo ou d’un Ryze Tello on peut aussi trouver un petit drone bien nerveux avec une caméra FPV et une radiommande. La portée d’un récepteur 2,4 ghz est nettement plus haute que sur les modèles cités plus haut.

Frsky propose des petits drones assez cool à piloter avec un vrai emmeteur vidéo. Ajoutez à cela une radiocommande et partez en freestyle dans votre maison sans risquer de tout casser.

https://www.studiosport.fr/frsky-apus-mq60-arf-a14718.html

https://www.studiosport.fr/radio-flysky-i6-rc-recepteur-fs-ia6-a12567.html

Des mini drones vraiment pas chers

Quitte à acheter un produit consommable, autant ne pas dépenser trop pour commencer. Amazon regorge de bonnes affaires bien qu’il s’agisse de drones très bon marché avec des capacité très cheap. Les autonomies ne dépasse guère les 5 minutes et la batterie risque de sombrer dans le néant au bout d’une vingtaine d’utilisation. A vos risques et périls même si à 20 euros, le risque de se faire arnaquer est minime.

Conlusion : quelles performances à quel prix

Je peux en aucun cas affirmer que tel ou tel drone est meilleur, ni les moyens de dépenser de l’argent pour tester ces jouets. Mon opinion pencherait fortement pour un nano racer avec une radiocommande et un casque fpv. Pour 150 max vous pouvez avoir une réelle expérience de pilotage.

 

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here