DXO One : des photos impressionnantes pour sa taille

0
144

La Dxo one est à l’origine vendue pour être utilisée avec un smartphone. Je vais vous expliquer pourquoi  il s’agit, à mon humble avis, de l’un des meilleurs appareils photos actuel. Non pas parce qu’elle se branche à un Iphone, mais plutôt parce qu’on peut aussi l’utiliser sans.

En fait, les performances photo de la DXO One se rapprochent de celles d’un compact Sony. Équipée du même capteur 1 pouce que le RX100 et d’un objectif 32mm lumineux à f1.8, la One est bien plus petite mais tout aussi brillante en basse lumière et en portrait. Elle permet notamment d’obtenir l’effet bokeh sur vos photos, sans retouche artificielle comme sur un Iphone.

DXO ne vous dit peut-être rien mais c’est en réalité une marque assez connue des professionnels de la photographie. Cette entreprise française est sollicitée par des les plus grands constructeurs de caméras et appareils photos pour réaliser des tests et mesures de leurs produits. Alors chez DXO, ils sont plutôt bien placés pour réussir à fabriquer un bon appareil photo.

Le meilleur appareil photo, c’est celui qu’on emporte partout…

Bien que DXO n’apporte clairement rien de neuf au niveau caractéristique, la vraie force de son produit réside bien entendu dans sa taille. Pour tout dire, on le remarque même pas dans une poche de pantalon. Une fois branché sur un smartphone, ce mini appareil photo se montre relativement pratique, car il est possible de partager et retoucher ses photos sans passer par sa connexion WIFI. Si vous avez déjà essayé de connecter une caméra à un portable, vous savez certainement à quel point c’est la galère. A tel point qu’on finit en général par oublier cette fonctionnalité.

La DXO one est disponible en deux versions USB-C et lightning.

Les gros problèmes de la DXO one

Aucun de ces soucis n’est selon moi insurmontable. Seulement gênant sur certains aspects.

La batterie

On pouvait s’y attendre, avec des dimensions aussi réduites, il n’y pas de place pour une batterie de grande capacité. Celle dont dispose la DXO One est petite. Plus problématique encore, elle n’est pas amovible. Une fois les 1000 cycles annoncés dépassés, vous êtes fait comme un rat, à moins d’avoir des compétences techniques pour la remplacer, l’utiliser sera un vrai calvaire. On peut quand même la recharger avec une petite batterie externe via la prise micro-usb.

La batterie promet tout de même 1h d’autonomie en utilisation. On est plus proche des 45 minutes. Dans la mesure, où vous ne l’allumez que 5 secondes pour prendre une photo, il y a de quoi s’en servir pendant environ 300 photos par charge.

Ergonomie et côté pratique

Le comble pour un appareil supposé être portable. Le temps brancher la DXO à votre smartphone plus le temps que l’application se lancer, et vous vous impatientez, voire agacez tous les gens que vous devez prendre en photo.

La prise en main est vraiment mauvaise, puisque vous avez une fois sur deux votre doigt devant l’objectif. De plus, on a vraiment besoin de tenir l’ensemble à deux mains si on ne veut pas tout casser.

L’écran

Bon, même constat que pour la batterie, l’écran de la DXO One est comment dire, ridicule. A l’origine, DXO n’avait pas prévu que sa caméra serait plus utile sans smartphone. Ce n’est qu’après coup qu’une mise à jour a permis au petit écran noir et blanc de servir de viseur. On s’y habitue mais c’est vraiment dommage de pas y avoir pensé avant.

L’application

Comme je l’expliquais plus tôt, cette application mobile est plutôt ratée. Il lui arrive très souvent de bugger et le seul remède est de la réinstaller complètement. On en arrive au même point, ce n’est vraiment pas une caméra à utiliser avec son smartphone alors qu’elle a été pensée pour.

Vitesse d’écriture

DXO utilisait aussi l’argument des photos RAW mais compte tenu de la vitesse d’écriture de l’engin, amusez-vous à en envoyer deux ou trois d’affiler et vous êtes parti pour 30 secondes d’attente.

Fonctionnalités

A noter l’absence de mode rafale et un mode vidéo de 720p non stabilisé seulement, qui est pas jojo. L’explication provient certainement du fait que la batterie ne tiendrait pas le coup et l’appareil très étriqué ne pourrait pas évacuer la chaleur générée par la capteur. On ne peut pas en vouloir à DXO car son produit est vendu comme un appareil photo.

Des accessoires variés mais trop chers

Parallèlement DXO propose une gamme complète d’accessoires très utiles. A commencer par un caisson étanche pour environ 60 euros. Ensuite un support pour trépied et une house de transport pour 20 euros chacun. Enfin un filtre polarisant pour 20 euros aussi.

Un caisson étanche jusqu’à 40 mètres !

caisson étanche DXO one

Au final, je trouve que ces tarifs sont un peu exagérés, car quand on regarde de plus près, il s’agit en réalité de morceau de plastique. Sans vous dire que si vous ne faites pas attention, vous avez vite fait de les briser en deux (la preuve j’ai déjà cassé le caisson et le support trépied déjà)

Basse lumière et rendu

Même si la DXO est toute petite, ses performances en basse lumière sont pas mauvaises du tout. Si vous utilisez les fichiers RAW avec le logiciel DXO Optics vous pouvez récupérer des images très peu lumineuses où le bruit a tendance à se montrer gênant.

Comparé à un Iphone, la DXO fait beaucoup mieux à tous les niveaux. Et j’ai envie de dire heureusement.

Un prix à l’épreuve du temps

Depuis sa sortie en 2015, le prix de la DXO one n’a presque pas bougé. Et pas seulement parce que c’est un produit innovant. La DXO one n’a aucun concurrent sérieux sur le marché.

Mis à part quelques promotions exceptionnelles, son tarif oscille autour des 500 euros.

EUR 252,19

La DXO est-elle trop chère ?

Je ne serai pas étonné que beaucoup de gens considèrent la DXO comme trop chère. Je le dis en connaissance de cause, mes amis étaient tous épatés par le produit mais rebutés par son prix.

Selon moi, cela vient plutôt du fait que DXO a mal vendu sa caméra dès le départ, en disant qu’il s’agissait d’un meilleur appareil photo que celui de l’Iphone. Dire à un client qu’ils s’est fait entuber en achetant un Iphone ne fait toujours pas plaisir à entendre, même si ce n’est que la stricte vérité. Quand vous venez de dépenser 1000 euros pour un smartphone et qu’on vous demande 500 euros en plus, je comprends que cela puisse choquer.

Pourtant pour les vrais amateurs de photographie, ce prix n’est pas étonnant et même très correct. Autrement dit, c’est juste une question de perspective car je vous assure que 500 euros n’est pas survendu. Le DXO fait aussi bien qu’un appareil photo compact vendu au même prix et beaucoup plus gros en fin de compte. 500 euros c’est le prix d’un objectif 35mm sur un boitier reflex ou hybride. Alors ce tarif ne m’a personnellement pas dérangé, puisqu’à la différence d’un reflex, c’est un appareil qu’on peut avoir en permanence avec soi.

Le capteur énorme de la DXO One

20 MP pour un capteur 1 pouce, c’est une combinaison qui ne nous est pas étrangère. Effectivement, ce n’est pas la première fois que cette configuration est utilisée sur un appareil. D’ailleurs, il est pas si étonnant de voir que DXO se fournit directement à la source du meilleur fabricant de capteur. Il s’agit bien sur de Sony, qui équipe et occupe une grosse partie du marché.

Le plus petit appareil photo du marché

La Dxo One n’est certainement pas le plus petit appareil photo du marché. Mais avec ce capteur là, la Dxo One vise une niche monumentale. Hormis la RX0 de Sony, ça ne se bouscule pas au portillon. En n’oubliant pas que la DXO One dispose d’un obturateur mécanique, chose vraiment compliquée à gérer sur des caméras avec des optiques aussi petites.

Le compagnon de soirée et voyage idéal

On a beau lui trouver des défauts, mais s’il y en a un qu’on ne peut pas dénier, c’est sa taille. Pour tout vous avouer, la DXO One m’a véritablement changé la vie. Quand vous partez en soirée, plutôt que de prendre des photos de “merde” avec mon smartphone, je prend toujours ma DXO au cas où. Puisque dans un poche, on ne voit guère la différence quand on l’a ou pas.

Autrement, la DXO One est parfaite pour les personnes qui souhaitent voyager léger, ou sortir sans forcement devoir se trimbaler son Reflex de 2 Kilos

Des accessoires assez cool mais pas données

Gadget de noël ou véritable outil pro ?

En fin de compte, la DXO One est probablement trop chère pour pouvoir toucher efficacement le grand public, pas encore prêt à débourser une telle somme pour se payer un appareil photo.

La DXO one est un échec commercial, les grands site comme les numériques l’accable injustement, et sans comprendre l’intérêt de cet appareil : voyager ou se déplacer avec une caméra de qualité.

DXO labs dépose le bilan

J’ai appris à ma grande suprise que le DXO labs à l’origine de la One était en redressement judiciaire. La Fnac partenaire officiel liquide donc ses dernières unités. Je suis choqué, car cet appareil est vraiment bon et quand on voit à quel prix il est bradé, je suis presque intéressé d’en acheter un deuxième. Avec le temps et cet échec commercial cuisant, il se peut que la DXO one devienne un produit prisé et recherché des amateurs de street photographie.

[Total : 1    Moyenne : 5/5]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here